Le 15 mai 2017 débutait la première session d’examen vtc nouvelle version. Ces nouveaux examens carte vtc faisaient suite à la Loi Grandguillaume du 30 décembre 2016. Il est aujourd’hui pour nous le temps d’établir un premier bilan partiel de ces examens vtc obligatoires pour exercer la profession de chauffeur vtc.

Durcissement des épreuves

 

 

Nous disposons des statistiques de l’Ile de France, publiées par l’APCMA (organisme central national des réseaux CMA qui organisent les examens vtc et taxis).

Si nous regardons les 7 premières sessions dont les résultats sont connus, on peut remarquer une très nette tendance au durcissement des épreuves théoriques d’admissibilité. Le taux moyen de réussite est de 39%. Ce qui signifie qu’environ 2 candidats sur 3 on dû faire face à un échec lors des 7 premières sessions d’examen vtc et taxi.

Ce taux descend même à 28% de réussite sur les 4 dernières sessions, et cela malgré les opérations lancées par la plus grande plate-forme vtc qui consistaient à proposer des préparations gratuites à l’examen VTC et qui ont malheureusement fait perdre beaucoup de temps à beaucoup de chauffeurs. La préparation à un examen, quel qu’il soit, demande une préparation sérieuse, et faire croire qu’une formation gratuite peut répondre à cette exigence est une expérience amère, que beaucoup de chauffeurs capacitaires (LOTI) regrettent à l’approche de la date limite pour obtenir l’examen de la carte VTC, fin décembre 2017.

Perspectives 2018 et formations financées par l’Etat.

 

En attendant les derniers résultats des examens vtc de novembre et décembre 2017, nous pouvons nous projeter vers l’année 2018. Dans un premier temps, il a été annoncé par le ministère des transports, que les contrôles seraient renforcés, afin d’appliquer la Loi Granguillaume, interdisant les chauffeurs ne disposant pas d’une carte VTC ou Taxi de faire du transport particulier de personnes.

Par ailleurs, le gouvernement à décidé d’accompagner les chauffeurs désirant se préparer sérieusement à l’examen vtc, afin de repasser avec de bonnes chances de succès leur carte professionnelle VTC. Cette aide n’a pas encore été précisée, mais il semblerait qu’elle permette aux futurs chauffeurs VTC, la prise en charge, dans un centre de formation agrée officiel, d’une préparation sérieuse et adaptée à la réalité de l’examen.

Nous vous tiendrons bien sûr au courant des dispositions officielles qui seront dévoilées rapidement sur ce sujet.

Bonne préparation de votre examen et bonne route à tous !

Julien MASUYER

Président de PilotCity Académie de chauffeur